Actualités


Cérémonie de remise des diplômes 2017

publié le 21 oct. 2016 à 02:22 par Cathy Broutin   [ mis à jour : 11 oct. 2017 à 03:38 ]


Cérémonie de remise des diplômes 2017
La cérémonie de remise des diplômes d’Etat infirmiers et aides-soignants a eu lieu le 28 septembre 2017 au Ciné Centre de Dreux. Plus de 420 personnes étaient présentes pour célébrer ce moment riche en émotions. 


Nous remercions pour leur présence : les étudiants et élèves, leurs proches, Mr GAMBUTO Valentino (Conseiller Régional, Mairie de Dreux), Mme DE LA GIRODAY Michaëlle (Adjointe au Maire de la ville de Dreux), Mr CONSTANCIAS Jean-Marc (directeur du CFA SMS Centre-Val de Loire), Mme JULIÉ Véronique (Présidente de la CME), Mr PINEAU Christophe (Cadre supérieur de santé représentant le CHVJ), les membres de l'ADFS, le Ciné Centre, les tuteurs de stage, les membres de l'ACEF et nos partenaires. 

Discours de Brigitte Marie







Les indispensables de la rentrée

publié le 2 sept. 2016 à 00:58 par Cathy Broutin   [ mis à jour : 2 sept. 2016 à 01:00 ]

Pour confirmer définitivement votre inscription, vous devez fournir les documents suivants :

- Certificat médical - Aptitudes physiques et psychologiques Télécharger
- Certificat médical - Vaccins Télécharger
- Questionnaire Conseil Régional Télécharger
- Questionnaire DREES Télécharger
- Questionnaire Social Télécharger
- Documents de la Sécurité sociale
- Documents de la Sécurité sociale étudiante
- RIB
- Photos d'identité

Et pour ceux qui souhaitent bénéficier de la Bourse sanitaire et sociale Télécharger

Vous pouvez télécharger les documents ci-dessus et déposer votre dossier en respectant les dates et horaires du secrétariat notés sur votre courrier d'admission. 


Entraide étudiante : le projet de tutorat

publié le 27 mai 2016 à 07:08 par Cathy Broutin   [ mis à jour : 27 mai 2016 à 07:11 ]

A l’initiative des étudiants infirmiers de 2ème année un tutorat est mis en place auprès des étudiants de 1ère année. 

Le Tutorat


Ce projet est né du constat suivant : certaines Unités d’Enseignements (UE) présentent un nombre de rattrapages plus important que d’autres et de manière récurrente. 

Les rattrapages, restant tout de même importants,  m’ont amené à penser que ces UE nécessitaient une attention plus particulière. 

Ces UE, pour le semestre 1, sont :
  • UE 2.01.S1 : Biologie fondamentale
  • UE 2.02.S1 : Cycles de la vie et grandes fonctions
  • UE 2.04.S1 : Processus traumatique
  • UE 2.11.S1 : Pharmacologie et thérapeutiques
Contrairement aux autres UE, dont les rattrapages peuvent être imputés aux méthodes de travail, les UE ciblées requièrent une compréhension nécessaire à leur apprentissage de par leur nature scientifique.

Ainsi, le tutorat porte notamment sur les UE pré citées, bien évidemment,  les questions concernant les autres UE sont également abordées si besoin.

Ce projet a pour but de lutter contre les rattrapages qui peuvent ainsi être évités. Il s’adresse aux étudiants de première année ainsi qu’aux étudiants de deuxième année ayant à rattraper les UE sélectionnées.

Pour agir au mieux sur ces UE, je me suis inspiré du système de soutien scolaire. A ceci près que ce ne sont pas des formateurs qui interviennent mais des étudiants de deuxième année recrutés en tant que « Tuteurs » d’une UE.

Ces tuteurs se sont portés volontaires pour assumer leurs rôles. Ils se sont engagés à rester joignable par e-mail afin d’apporter des réponses aux questions en dehors des séances, bien que chaque tuteur développe sa propre méthode pédagogique.

Les premiers tuteurs pour le S1 ont été : 

UE 2.01 S12.02 S12.04 S1 2.11 S1 
 TuteursSALUN Sara
DE HAULME Anne
 RETIF Barbara
PLU Alicia
 MELLINGER Gwendoline 
DUMAGNOU Amandine
 BATISTA Andrew

Les séances de tutorat ont lieu en fin de journée sur une ou plusieurs heures en fonction du créneau horaire disponible et des sujets abordés.

Les étudiants souhaitant participer à une séance ne seront pas contraints d’assister aux autres. Le tutorat ayant pour but d’être une aide pour les étudiants, il est important qu’il soit sur le volontariat de ces derniers.

Au semestre 1, le tutorat a montré de bons résultats avec un nombre total de  27 participants :
  • Sur les 21 étudiants ayant participé au tutorat de 2.01.S1 : 12 ont validé,
  • Sur les 9 étudiants ayant participé au tutorat de 2.02.S1 : 8 ont validé,
  • Sur les 20 étudiants ayant participé au tutorat de 2.04.S1 : 19 ont validé,
  • Sur les 11 étudiants ayant participé au tutorat de 2.11.S1 : 10 ont validé.
Pour des raisons d’organisation, seule les UE de première année bénéficient d’un  tutorat effectué par les étudiants de deuxième année, les étudiants de troisième année ayant un cycle théorie-stage différent de la deuxième année.

J’espère que le flambeau du tutorat sera repris par les futurs étudiants de deuxième année et ainsi de suite afin que d’autres puissent en bénéficier. 

Avis de participants au tutorat S1 :  

"Merci à tous pour ce tutorat et j'aurais l'occasion de vous voir pour vous remercier face à face"
"Merci pour votre soutien."
"J'ai assisté à tous les tutorats qui m'ont  été très utiles et j'espère le faire perdurer l'année prochaine. Merci"
"Pas validé, mais les quelques points accordés sont grâce au tutorat."
"Le tutorat m'a été très bénéfique j'ai pu entre autres valider l'UE grâce à ce tutorat."
"Merci pour votre soutien"
"J’ai participé à tous les tutorats de S1, je n'ai pas validé 2.1 et 2.2. Mais avec des notes pas trop catastrophiques."
"Pour ma part j'ai validé toutes les matières je tiens à dire à nouveau merci à toute l'équipe du tutorat. En ce qui me concerne, vous m'avez énormément apporté (compréhension et assurance) […] Merci à toute l’équipe."


Mémoire de recherche 3

publié le 8 févr. 2016 à 00:45 par Cathy Broutin


Soins et Société, Ingénierie en Education Santé et Education Thérapeutique du Patient

Auteur : Nadège Broutin
Sous la direction de : Jean-Luc RINAUDO
Année : 2014-2015
Mémoire présenté en vue de l’obtention du Master 2ème année : IESET

Mots clés : Compétences, Compétence 5, Représentations, Formation infirmière, Education à la Santé, Tuteur de stage

Résumé :

La mise en place du référentiel de formation infirmière en 2009 a bousculé l’ensemble des professionnels de la formation. Désormais, la formation s’organise autour de l’approche par compétence et la notion d’alternance intégrative. L’organisation des stages s’est modifiée et de nouvelles fonctions sont apparues : le référent de stage et le tuteur de stage, chacun devant trouver sa place dans ce nouveau dispositif. Face aux difficultés que les tuteurs rencontrent dans l’accompagnement des étudiants dans l’apprentissage de la compétence en éducation du patient, ma recherche a été de comprendre l’influence des représentations des tuteurs sur l’éducation du patient.

La problématique s’est organisée autour d’un cadre contextuel et conceptuel. Dans le contexte, je me suis intéressée aux acteurs de la formation, au référentiel de compétence, aux courants pédagogiques et à l’éducation du patient dans le cadre de la compétence 5. Le cadre conceptuel s’est construit autour des concepts de représentations, de compétence et plus spécifiquement de compétence en éducation du patient. J’ai ainsi formulé une question de départ : Quels sont les déterminants qui influencent l’apprentissage de la compétence « en éducation du patient » par les tuteurs de stage auprès des étudiants en soins infirmiers ? Et j’ai proposé deux hypothèses de recherche. H1 : Les tuteurs de stage mobilisent des savoirs en éducation du patient sans les identifier comme tels auprès des étudiants. H2 : Les tuteurs conçoivent l’éducation du patient essentiellement dans une démarche d’éducation thérapeutique. Pour vérifier mes hypothèses de travail, j’ai utilisé la méthode qualitative. J’ai enquêté sur les représentations et les pratiques des tuteurs de stage en réalisant des entretiens semi-directifs.

Les résultats de cette recherche montrent que les tuteurs de stage ont une vision de la compétence en éducation du patient essentiellement dans une approche thérapeutique et que les savoirs théoriques ont une place importante dans leur conception de la compétence. Ils ont le souci d’accompagner au mieux les étudiants en organisant dans les parcours de stage des situations de soins permettant de valider cette compétence. Au regard des résultats, ma première hypothèse n’est que partiellement validée mais la deuxième est validée. Les principales recommandations que j’ai émise sont : de renforcer et de repenser le partenariat stage/Ifsi, de travailler les situations de soins entre tuteur de stage et formateur référent Ifsi, de réorganiser les préparations de stage dans l’accompagnement pédagogique de l’étudiant, de solliciter les tuteurs de stage dans le cadre des retours de stage et de poursuivre la formation continue des tuteurs pour développer des compétences en analyse de pratique professionnelle.

 

Mémoire de Recherche 2

publié le 6 oct. 2015 à 07:09 par Cathy Broutin


Les déterminants contributifs aux stratégies d’évitement des étudiants infirmiers en fin de formation pour une orientation professionnelle vers le secteur gériatrique.

Stéphane BERTEL
Sous la Direction de : M. GUIRIMAND Nicolas
Année : 2013

Mémoire présenté en vue de l’obtention du Master 2ème année "Ingénierie et conseil en formation". 

Mots clés : représentation, personne âgée, étudiants en soins infirmiers, orientation sectorielle en fin de formation

Résumé :

La profession d’infirmier est la première profession de santé en termes d’effectifs en France avec 567 564 infirmiers recensés en 2012 ; la grande majorité d’entre eux travaillent dans le secteur hospitalier et seulement 4% dans les établissements pour personnes âgées. En 2012 - 2013, une proportion non négligeable des offres d’emploi non pourvues se situe dans le secteur des personnes âgées.
L’augmentation constante de l’espérance de vie implique, dans les connaissances actuelles des sciences, un réel accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes en France comme en Europe. A l’horizon 2020, en France, les personnes âgées de plus de 85 ans représenteront 3,4% de la population.
Parfaitement conscient de la nécessité de la création de postes afin de répondre à l’accroissement significatif du nombre de personnes dépendantes, le Politique en a fait l’un des secteurs les plus créateurs d’emploi dans les dix années à venir.
Formateurs en I.F.S.I., nous avons la responsabilité de former les professionnels infirmiers de demain en lien avec ce référentiel de formation de 2009. Notre objectif doit être de former des professionnels correspondant aux besoins en santé de la population et de son évolution démographique et non de fournir une accumulation de savoirs bruts inutilisables sans transfert. Nous ne nous permettrions pas d’affirmer que cette démarche n’existait pas dans notre établissement auparavant mais elle a le mérite actuellement d’être formalisée.
Au travers des entretiens (suivis pédagogiques et informels), des travaux restitués par les futurs diplômés, des rencontres avec les premiers diplômés de la réforme de 2009, nous avons perçu qu’ils ne souhaitaient majoritairement pas orienter leur carrière professionnelle vers un secteur d’activité gériatrique à court ou moyen terme, bien qu’informés et donc conscients des opportunités des postes à pourvoir.
Nous avions formulé, dans le cadre de cette recherche, 2 hypothèses :
Les représentations sociales de la maladie, de la vieillesse, de la mort contribue à l’orientation des étudiants à la marge du secteur gériatrique.
L’évitement de l’engagement des futurs professionnels en secteur gériatrique se fait par goût pour l’acte technique valorisé tout au long de la formation initiale.
Nous avons donc, afin de mieux comprendre ce phénomène, tenté d’explorer par une étude quantitative, auprès des étudiants infirmiers en fin de formation, leurs représentations de la personne âgée dépendante et voir si la valorisation des actes techniques tout au long de la formation serait en lien avec leurs représentations du métier d’infirmier.
L’analyse des données recueillies, tout en acceptant les limites de nos compétences en statistiques, nous a permis d’observer qu’une vision dominante du rejet de la dégénérescence physique et mentale impactent leur orientation sectorielle.


Travailler en Angleterre

publié le 20 juil. 2015 à 03:05 par Cathy Broutin   [ mis à jour : 17 août 2015 à 02:37 ]

" Distribution des médicaments en cours. Ne pas déranger " © Aurélia peigné

Une étudiante de l’IFFP de Dreux revient d’un stage en Angleterre avec le projet d’y retourner pour travailler.

C’est à 2 heures en train de Londres, plus précisément à l’Hôpital d’Evesham, qu’Aurélia Peigné, étudiante infirmière de 3ème année, a choisi d’effectuer son stage optionnel de 4 semaines. Aurélia a choisi l’Angleterre. Nous avons voulu en savoir un peu plus…

Pourquoi avoir choisi l’Angleterre pour votre stage ?

J'ai toujours aimé l'Angleterre et sa culture depuis l'âge de 12 ans. Il était donc évident pour moi d'effectuer un stage là-bas. De plus, avoir la chance de découvrir la façon de travailler, outre-manche, est une expérience magnifique. Je tiens à remercier Stéphane Bertel (formateur) de s'être démené pour que j'ai la chance de faire ce stage et Isabelle Picard (professeur d'anglais) pour avoir traduit l'intégralité des documents nécessaires au stage et pour son soutien indéfectible. Sans eux, cette expérience n'aurait pas été possible.

Quelles différences avez-vous pu constater avec les stages que vous avez effectués en France ?

La première différence a, sans doute, été le nombre de personnes travaillant auprès des patients. Dans le service où j'étais, il y avait 3 infirmières et 5 aides-soignantes pour 17 patientes ! En France, on a deux fois moins de soignants pour autant de patients ou plus.
La deuxième différence a été le fait qu'ils soient axès en majorité sur les soins relationnels, c'est la politique de l'Angleterre d'être basé en grande partie sur le modèle de Virginia Henderson (théoricienne en soins infirmiers).
Et il y a évidemment toutes les petites différences de matériel, de moyens, de médicaments auxquels il a fallu s'habituer également.

Pourquoi vouloir travailler en Angleterre ?

J'ai envie d'aller travailler en Angleterre car c'était un rêve d'enfant, qui maintenant est une volonté d'adulte.
C'est une évidence de travailler là-bas pour moi car j'y retrouve toutes mes valeurs professionnelles et personnelles qui me font me sentir bien et juste dans ma profession.

Qu’avez-vous retenu de cette expérience ?

J'ai retenu que des choses positives. L'accueil, le travail d'équipe, l'intérêt que chacun a pour les autres, la culture, la nourriture (excellente malgré les aprioris des français) et tant d'autres choses ....
Ce stage m'a tellement apporté que je pense que chacun aurait sa chance de partir à l'étranger et que cette chance est à saisir car il n'est pas sûr qu'elle revienne un jour !

Interview d’Aurélia Peigné 
Propos recueillis par Cathy Broutin



L'IFPP récompensé

publié le 21 mai 2015 à 00:14 par Cathy Broutin

En 2012, l'IFPP de Dreux a bénéficié d'un financement de la Région Centre au titre du Fonds Régional d'Innovation Pédagogique pour mener un projet innovant dans le cadre de la formation. Un bilan de ce projet a été présenté à un jury, présidé par Isabelle GAUDRON; Vice-Présidente déléguée à l'apprentissage, l'insertion, la formation professionnelle et la formation tout au long de la vie; afin de déterminer ceux qui pourront être valorisés au niveau Régional. Le résultat de la décision du jury a été présenté vendredi 24 avril 2015, à Orléans, lors du 5ème rendez-vous des Matinales de la formation ayant pour thème l'innovation pédagogique. L'IFPP de Dreux a reçu un trophée de la Région récompensant son travail. 

Mémoire de Recherche

publié le 11 mars 2015 à 01:21 par Cathy Broutin   [ mis à jour : 11 mars 2015 à 01:23 ]

L’influence des représentations lors de l’évaluation des compétences infirmières.

Rachel LEPAPE
Sous la direction de : Mme JOUET Emmanuelle
Année : 2013-2014.

Mémoire présenté en vue de l’obtention du Master 2ème année « Sciences de l’Education » spécialité « Recherche en Education et en Formation »

Mots clés : compétences, étudiants infirmiers, évaluation, représentations, stage.

Résumé :

Pratiques évaluatives des compétences infirmières en formation initiale 


Le référentiel infirmier a vu le jour en 2009. Il correspond à une volonté de mise en adéquation entre les compétences infirmières et les besoins de la population française. Ce référentiel a introduit dans cette formation par alternance une logique de compétence. L’apprentissage théorique et pratique est axé sur l’expérience vécue par un étudiant infirmier dans une situation de soins.

Cette réflexion est centrée sur les représentations des tuteurs, des étudiants infirmiers et des formateurs en ce qui concerne l’évaluation sommative des compétences en fin de stage. Cette recherche propose de comprendre l’influence d’une pratique évaluative en termes de compétence sur le processus de professionnalisation de l’étudiant(e) infirmier(ère).

Les constats proviennent d’une pré étude de feuilles d’évaluation de stage, d’échanges informels avec les professionnels de santé, les étudiants et les formateurs. Ils révèlent des disparités au niveau de la pratique évaluative des compétences en stage des étudiants infirmiers. Il apparait que le concept de compétence n’est pas clair. Il y a différentes interprétations des indicateurs et des critères d’une compétence.

Nos questionnements restent centrés sur les concepts de représentation individuelle, de compétence et d’évaluation d’une compétence qui influent sur de la progression de l’étudiant dans son parcours de stage.

La question de recherche se définit de la manière suivante : « En quoi les représentations des tuteurs de stage et des formateurs influencent-elles l’évaluation des compétences en fin de stage d’un étudiant infirmier ? ». Nous avons formulé une hypothèse : « c’est la compréhension de l’approche par compétence de la part du tuteur, du formateur et de l’étudiant qui permet de réaliser une évaluation de fin de stage en cohérence avec les attentes du référentiel infirmier ».

Cette étude qualitative a été mise en œuvre pour comprendre la dynamique de l’évaluation des compétences en stage sous l’influence des représentations individuelles et collectives. L’enquête s’est déroulée au sein d’un institut de formation en soins infirmiers. Des entretiens semi-directifs menés auprès des trois acteurs de la formation infirmière ont été un des points de départ du travail de recherche.

Les résultats et l’analyse des données de cette recherche ont permis de constater que les acteurs de cette formation définissent principalement la compétence comme une mobilisation des trois savoirs en situation. Ils considèrent que ce concept d’évaluation est nécessaire pour situer l’étudiant dans son parcours en termes de progression. Mais, ils ont un regard négatif sur l’évaluation des compétences. La subjectivité de l’évaluation des compétences est mise en avant avec l’interprétation des indicateurs et des critères ; en soulignant une imprécision du vocabulaire et de la sémantique dans la formulation des critères.



Voyage à Londres

publié le 8 oct. 2014 à 00:51 par Cathy Broutin   [ mis à jour : 3 mars 2015 à 06:30 ]


Dans le cadre de l'Unité d'Enseignement 5.7 S6 Optionnelle, des étudiants et deux accompagnateurs (Stéphane BERTEL, Formateur Responsable de l'UE, et Isabelle PICARD, Professeur d'Anglais) sont partis du 09/03/15 au 12/03/15 en voyage à Londres. 

 

Témoignages d'apprenants pour le voyage de 2014 : 
"UE à la fois surprenante et enrichissante, accompagnée d'un voyage inoubliable, juste "amazing" ! UE qu'on travaille avec plaisir..." 
"Pour ce qui est du voyage c'était génial, très bonne expérience, merci pour l'organisation !!"

 


Formation aide-soignante cursus partiel

publié le 7 oct. 2014 à 05:11 par Cathy Broutin


Les modalités d'inscription à la formation aide-soignante en cursus partiel ont changé suite à la parution d'un nouveau texte (arrêté du 21 mai 2014) : la sélection se fait sur la base d'un dossier, puis d'un entretien pour les candidats retenus. Le retrait des dossiers d'inscription sera possible à partir du 5 janvier 2015 jusqu'au 11 février 2015. Ces modalités ne concernent pas les VAE (Validation des acquis de l'expérience). 





1-10 of 11