Financement - Rémunération

Dans le cadre de la loi de décentralisation, l’Etat a confié, depuis juillet 2005, la gestion des écoles paramédicales aux conseils régionaux.

Ainsi le Conseil Régional Centre Val-de-Loire prend en charge, sur son budget, le fonctionnement des IFPP et IFPP. Il gère également l’attribution et le règlement des bourses sanitaires et sociales.

Vous trouverez ci-dessous, à titre d’information, les différentes possibilités d’aides, en fonction de la situation individuelle de chaque candidat, et sous réserve du maintien des dispositions et de l’acceptation de la prise en charge par les organismes concernés.

LE FINANCEMENT DU COÛT DE FORMATION

Le financement de la formation peut, éventuellement selon la situation individuelle de l’élève, lui être accordé par :
  • le Conseil Régional (demandeurs d’emploi, élèves sortis d’un cursus scolaire)
  • l’employeur au titre de la promotion professionnelle (établissements publics), demande écrite à faire auprès de l’employeur à l’inscription au concours.
  • du congé individuel de formation (employeur privé ou public) demande de dossier à faire à l’inscription au concours et au minimum 4 mois avant le début de la formation, auprès de l’employeur et de l’OPCA (Fongécif, ANFH, Uniformation ….).
Coût de la formation cursus intégral : 5 300 € pour l’année scolaire
Coût de la formation en cursus partiel aide-soignant : selon les unités de formation à valider (voir fiches pédagogiques)

LA RÉMUNÉRATION EST FONCTION DE LA SITUATION INDIVIDUELLE 

1. Demandeur d’emploi indemnisé par le Pôle Emploi : l’inscription comme demandeur d’emploi doit être effectuée avant
l’entrée en formation et la demande « d’attestation d’insertion en stage » (AIS) doit être complétée et validée par le Pôle Emploi avant le 1er jour de formation).
2. Employé d’un établissement public : après accord de la promotion professionnelle. Les démarches sont à faire auprès de
l’employeur au dépôt du dossier d’inscription.
3. Employé d’un établissement privé : prise en charge auprès d’un organisme collecteur de fonds de formation : FONGECIF,
PROMOFAF … Les démarches sont à faire, auprès de l’employeur et auprès de l’organisme, au dépôt du dossier d’inscription et au minimum 4 mois avant le début de formation.

Attention
Le salarié entreprend une formation diplômante qui lui permet de faire évoluer sa carrière professionnelle sans changer de secteur d’activité. Dans ce cas, le financement relève du plan de formation de l’organisme employeur, au titre de la promotion professionnelle.
La région ne peut pas se substituer à l’employeur même lorsque les demandeurs sont en congé sans solde, en disponibilité, en congé parental ou démissionnaires. Dans ce cadre aucune prise en charge n’est possible ni le coût de formation, ni la bourse sanitaire et sociale. Toutefois les candidats peuvent financer eux-mêmes le coût de formation (ils ne percevront alors aucune aide ou rémunération).

LA BOURSE SANITAIRE ET SOCIALE

ATTENTION
  • La bourse est calculée selon les revenus de la famille.
  • En règle générale il n’y a pas de possibilité d’octroi d’une bourse en cas de démission ou de disponibilité d’un établissement de santé public ou privé si ce dernier offre des possibilités d’emploi d’aide-soignant ou infirmier, ou en cas de prise en charge d’un organisme collecteur de fonds de formation ou de l’employeur.
Une demande de bourse sanitaire et sociale est à déposer auprès du Conseil Régional Centre Val-de-Loire pour :
  • Les élèves sans droit à rémunération.
  • Les bénéficiaires d’une rémunération Pôle Emploi
  • Les bénéficiaires d’un congé parental et autre prestations versées par la CAF (se renseigner auprès de la CAF).
  • Les bénéficiaires du RSA (se renseigner auprès de l’assistante sociale du Conseil Général et de la CAF).

La bourse sanitaire et sociale se compose de 7 échelons qui correspondent à un versement minimum de 1 460 Euros (échelon 1) à un maximum de 6 600 € (échelon 7) pour l’année scolaire.
Le règlement intérieur de la bourse sanitaire et sociale est accessible sur www.aress.regioncentre.fr