Formation Infirmière

Formation professionnelle en alternance sur 3 ans

Rentrée

La rentrée scolaire est fixée au 1er lundi du mois de septembre.

Organisation de la formation

La durée de la formation est de 3 ans, en alternance, soit 6 semestres de 20 semaines chacun, équivalent à 4200 heures.

La répartition des enseignements est la suivante :

- La formation théorique de 2100 heures, sous la forme de cours magistraux (750 heures), travaux dirigés (1050 heures) et travail personnel guidé (300 heures).
- La formation clinique de 2100 heures (stages). 
- Le travail personnel complémentaire est estimé à 900 heures environ, soit 300 heures par an (à la charge des élèves).

L’ensemble, soit 5100 heures, constitue la charge de travail de l’élève.

La présence des étudiants lors des travaux dirigés et des stages est obligatoire.

Le rythme est sur la base de 35h/semaine (modalités d’organisation selon l’ifsi ou le lieu de stage).

Semestres

Les 3 années de formation sont organisées en 6 semestres :

1ère année
Semestre 1 : Septembre à février
: 5 semaines de stage, 15 semaines en institut, 2 semaines de vacances;
Semestre 2 : Février à fin août
: 10 semaines de stage, 10 semaines en institut, 10 semaines de vacances;

2ème année

Semestre 3 : Septembre à février
: 10 semaines de stage, 10 semaines en institut, 2 semaines de vacances;
Semestre 4 : Février à fin août
: 10 semaines de stage, 10 semaines en institut, 10 semaines de vacances;

3ème année

Semestre 5 : Septembre à février
: 10 semaines de stage, 10 semaines en institut, 2 semaines de vacances;
Semestre 6 : Février à juillet
: 15 semaines de stage, 5 semaines en institut, 2 semaines de vacances.

Théorie

Compétences

10 compétences sont à acquérir pour l’exercice des différentes activités du métier d’infirmier :

1- Évaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmiers ;
2- Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers ;
3- Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens ;
4- Mettre en oeuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique ;
5- Initier et mettre en oeuvre des soins éducatifs et préventifs ;
6- Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins ;
7- Analyser la qualité des soins et améliorer sa pratique professionnelle ;
8- Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques ;
9- Organiser et coordonner des interventions soignantes ;
10- Informer et former des professionnels et des personnes en formation.

Les 5 premières compétences constituent le « coeur de métier ». Les 5 autres sont transversales, elles sont communes à certaines professions paramédicales.

Unité d’enseignement

Les Unités d’Enseignement (UE) sont les savoirs répartis de façon thématique. Il y en a 59 + 2 transversales (UE 6.1 : méthodes de travail et TIC, UE 6.2 : anglais). Elles contribuent à l’acquisition des compétences. Elles couvrent 6 champs :

  • sciences humaines, sociales et droit ;
  • sciences biologiques et médicales ;
  • sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes ;
  • sciences et techniques infirmières, interventions ;
  • intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière (permet de mobiliser les savoirs et les savoir-faire en situation) ;
  • méthodes de travail.

Dans le cadre du système de crédits européens (European Credits Transfer System : ECTS), chaque unité d’enseignement correspond à un nombre défini de crédits :

1 semestre = 30 crédits
1 année de formation = 60 crédits
En fin de formation = 180 crédits

A la fin de chaque semestre, l’ensemble des résultats des évaluations (notes des UE et évaluations qualitatives des stages) est présenté à la CAC Commission d’Attribution des Crédits de formation qui se prononce sur l’attribution des crédits européens et sur la poursuite du parcours de l’élève.

L’évaluation des connaissances et des compétences est réalisée soit par un contrôle continu et régulier, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôles combinés.

L’acquisition des unités d’enseignement (UE) s’opère selon des principes de capitalisation et de compensation. Les UE sont définitivement acquises et capitalisables dès lors que l’élève a obtenu la moyenne à chacune d’entre elles ou par application des modalités de compensation (La compensation des notes s’opère entre deux UE d’un même semestre, en tenant compte des coefficients attribués aux unités, à condition qu’aucune des notes obtenues par l’élève pour ces unités ne soit pas inférieure à 9 sur 20. Toutes ne donnent pas droit à compensation).

Les enseignements semestriels donnent lieu à deux sessions d’examen. 

Unités d'enseignement 5.7 (S5 et S6) optionnelles

Les thématiques sont choisies par les étudiants et validées par l’équipe pédagogique. Ce sont des UE d’approfondissement.

Stage

La formation alterne temps de formation théorique en institut de formation, et temps de formation clinique sur les lieux de stages. Il y a 7 stages :

S1 : 1 stage de 5 semaines (1) ;
S2, S3, S4, S5 : 1 stage de 10 semaines par semestres (4);
S6 : un stage de 15 semaines au total en deux périodes de 10 semaines maximum (2).

Quatre types de stages :

1- Soins de courte durée : l’étudiant s’adresse à des personnes atteintes de pathologies et hospitalisée dans des établissements publics ou privés.

2- Soins en santé mentale et en psychiatrie : l’étudiant s’adresse à des personnes hospitalisées ou non, suivies pour des problèmes de santé mentale ou de psychiatrie.

3- Soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation : l’étudiant s’adresse à des personnes qui requièrent des soins continus dans le cadre d’un traitement ou d’une surveillance médicale, en établissement dans un but de réinsertion, ou une surveillance constante et des soins en hébergement.

4- Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie : l’étudiant s’adresse à des personnes ou des groupes qui se trouvent dans des lieux de vie (domicile, travail, école,…).

Les stages s'effectuent sur la base de 35 heures par semaine. Les horaires varient en fonction des lieux d'accueil et des modalités d'apprentissage. Les horaires de nuit (à partir de la 2ème année), de fin de semaine ou de jours fériés (à partir de la 1ère année), sont possibles dès lors que l'étudiant bénéficie d'un encadrement de qualité.

L’étudiant doit effectuer un stage dans chacun des types de stage.

En stage, l’étudiant devra ramener son portfolio, un outil qui permet de suivre sa progression. Il devra être rempli tout au long du stage par l’étudiant, mais aussi par les tuteurs ; qui à  l’issus de chaque stage, doivent évaluer les acquisitions des éléments de chacune des compétences sur la base des critères et indicateurs notifiés dans le portfolio.

Pour chaque stage, des ECTS (European Credits Transfer System) sont attribués. Le formateur de l’institut de formation, référent du suivi pédagogique de l’étudiant, prend connaissance des indications apportées sur le portfolio et propose à la commission d’attribution des crédits, la validation du stage.

En cas de non validation d’un stage, l’étudiant effectue un nouveau stage dont les modalités sont définies par l’équipe pédagogique.

Diplôme

En fin de formation, l’ensemble des éléments des compétences ainsi que l’ensemble des actes, activités et techniques de soins doivent être acquis.

Le diplôme d’Etat infirmier est délivré à l’étudiant s’il obtient les 180 crédits européens correspondant à l’acquisition des dix compétences du référentiel de formation :

120 crédits européens pour les unités d’enseignement, dont les unités d’intégration ;
60 crédits européens pour la formation clinique en stage.